Petite astuce à l’usage du novice de PQR – 2ème astuce : le coup du papier anglé

14 Août

Avant-propos

Ces astuces n’ont pas pour but de vous délivrer la science infusée du journalisme de type PQR, qui ne peut être parfaitement maîtrisé que via une longue et intense confrontation avec le terrain. Cependant, ces astuces pourront servir de boussole, d’étoile polaire ou de GPS pour les néophytes afin de mieux les guider sur le chemin parsemé d’embûches qui mène à la perfection du journalisme local.

Situation

Vous êtes à la rédaction en train de feuilleter tranquillement l’hebdo local concurrent pour voir si d’aventure ils ne vous auraient pas devancé sur l’ouverture d’une menuiserie dans une commune de 324 habitants. Rassurez-vous, cet hebdo appartient sûrement au même groupe que le titre dans lequel vous travaillez. C’est une façon saine de créer sa propre concurrence.

Soudain, le téléphone sonne. Vous poussez un soupir et décrochez. Au bout du fil, un correspondant. Il vous appelle pour vous proposer ses sujets. Vous êtes un peu just pour remplir les pages locales et quand il vous parle d’un couple d’octogénaires qui jardinent et font deux bornes pour acheter votre journal, vous dites oui d’un ton machinal. Erreur.

Quelques jours plus tard, votre secrétaire de rédaction/d’édition (SR/SE) vous appelle et vous dit que le papier de votre correspondant, « ça l’fait pas ». Vous exprimez votre surprise puis vous résignez à le lire. Et en effet, c’est mauvais. L’article n’a quasiment aucun intérêt et il faut faire un effort pour arriver au bout. Bref, il va falloir annoncer à votre correspondant que vous refusez le papier que vous aviez accepté quelques jours auparavant. C’est là qu’intervient la petite astuce.

Astuce

Après quelques jours de tergiversations, vous prenez votre courage à deux mains et saisissez le téléphone. Là  pour justifier votre refus de l’article vous arguez qu’il n’est pas assez anglé. En règle générale, le correspondant ignore ce que cela signifie (vous aussi d’ailleurs mais ce n’est pas grave) et pour ne pas passer pour une chèvre, il vous répond : « Ah bon ! ben tant pis alors… Sinon j’ai un sujet sur la fête de la charrue à XXX… ». Banco. Le correspondant accepte le refus, passe à autre chose et vous affirmez encore un peu plus votre autorité. D’une pierre deux coups.

Défaut de l’astuce

Votre correspondant tient à son article et vous demande davantage d’explications arguant qu’il ne comprend pas ce que vous entendez par « anglé ». Alors là vous êtes mal. Vous avez beau avoir étudié dans une école/master de journalisme, vous êtes absolument incapable de développer la notion de « papier anglé ». Vous vous embrouillez dans des explications foireuses puis battez en retraite lamentablement en lui répondant ; « Ok bah envoie-moi un complément d’info puis je retravaillerai l’article… ». Double revers : vous passez pour un journaliste en bois (ce que vous êtes probablement) et vous vous retrouvez à réécrire un papier sur des octogénaires qui s’occupent des fleurs de leur jardin.

Variante

Après l’appel du SE/SR, vous utilisez la technique de la mouche crevée en ignorant tous les appels de votre correspondant. Avec un peu de pot, cet article passera aux oubliettes. Sinon vous venez de perdre un correspondant. Bien joué.

Variante (2)

A la manière d’un Bernard Ponce Pilate, vous vous lavez les mains et dites à votre correspondant de voir ça avec le SR/SE. La tranquillité assurée, en revanche vos relations avec votre SE/SR viennent de sérieusement se dégrader.

Gromyko

Publicités

2 Réponses to “Petite astuce à l’usage du novice de PQR – 2ème astuce : le coup du papier anglé”

  1. neric 19 août 2010 à 14 h 37 min #

    Gromyko, tu repasseras me voir au rayon « 1ère année » pour l’angle. Mais pour l’écriture enjouée tu peux passer direct en 2nde année.
    Et tu as déjà tout compris au management des pigistes, tu peux être chef de rubrique en mag’ sans soucis.

  2. Mikl 21 août 2010 à 21 h 32 min #

    Hé oui, parler de @papiers anglés » semblecune nouvelle mode en PQR. Mouais, mouais… Pouquoi ne pas parler de papier « ourlé » ou « rapiécé » 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :