Je reprendrai bien un verre. Ou pas.

22 Juil

A l’occasion d’un petit papier très rapide sur des vins primés lors d’un concours, j’ai pu me rendre dans un lycée agricole pour interviewer les heureux gagnants (et les organisateurs).

Un mois après le concours il était temps de faire un petit point presse pour dresser un bilan des récompenses et parler de leurs conséquences.

Le problème est le suivant : je n’y connais rien en vins et je suis rapidement largué quand ça commence à parler de fraîcheur et de minéralité en bouche entre spécialistes, et à comparer avec les vins néo-zélandais ou californiens. En plus, dehors, un paon tente de m’effrayer en faisant la roue. Un spectacle fascinant !

Vient l’heure de la dégustation, alors je me reconcentre pour donner le meilleur de moi-même. Cinq vins primés sont sur la table. Médaillés d’or et d’argent. Des bons vins quoi.

Je me réjouis d’avance (ça n’est pas parce que je n’y connais rien que je n’aime pas ça !). On remplit mon verre. Je bois une ou deux gorgées en essayant de détecter la fameuse minéralité en bouche. Curieusement ça m’a paru assez limpide une fois le vin goûté, genre : « Wahou c’est vrai que c’est minéral en bouche ». Tout de suite on se sent l’âme d’un œnologue avec le bon vocabulaire.

Je vide lentement mon verre, concentré sur le goût, quand j’entends des bruits bizarres à côté de moi. Chaque invité (journalistes plus habitués que moi compris) se gargarise plus ou moins avec le vin et le fait couler entre ses incisives avec un « schluuurp » assez étrange. Avant de tout recracher dans un seau.

Pour des spécialistes ça me parait normal (quoiqu’en tant que novice, inhabituel) mais moi qui n’y connaît rien, je m’interroge sur la réaction à avoir. Je me sens un peu con à boire mon vin normalement. Et puis ce serait quand même dommage de recracher un vin, primé qui plus est (!), dans le récipient.

J’ai opté pour une solution de repli en posant des questions entre deux jets de vins dans le sceau.

Au final, à mon grand regret, je n’ai pu goûter qu’un seul de ces vins. Seulement médaillé d’argent en plus. Et j’ai assisté, un peu déçu, aux « oh celui-ci est vraiment excellent », avec mon verre toujours à moitié plein à la main quand les spécialistes attaquaient quant à eux la cinquième bouteille.

Enfin ça n’est peut être pas plus mal. J’étais venu en voiture.

Sponge Bob

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :