Archive | juin, 2010

Dans les campings d’enfance

30 Juin

Alors que j’entamais un micro-camping dans celui de mon enfance, je croise sur des connaissances de mes parents. Au moment de repartir un cri « Bisous à Papa, Maman » me glace le sang. L’élu au tourisme qui m’accompagne me regarde d’un air curieux. Mon sang se gèle à nouveau quand j’apprends qu’il bosse depuis plus de 20 ans à France Inter, France Info et au Télégramme… Ma carrière radio est foutue !

Publicités

Drame local

30 Juin

En Alsace, les cigognes sont des personnages à part entière de la vie locale. Démonstration.

(article paru dans les DNA du jeudi 1er juillet, édition Molsheim)

« Dans la commune d’Altdorf, un pylône à moyenne tension abrite un couple de cigognes qui y a installé son nid, et quatre cigogneaux y ont vu le jour. Dans le village, les habitants suivent les étapes de la vie de cette famille emblématique.
Survient alors un deuxième couple de cigognes et avec lui, le drame. Les nouveaux venus, dépourvus de tout site de nidification à une époque déjà avancée, houspillent tant et si bien la famille déjà en place que les parents, pris au dépourvus, n’arrivent plus à accéder à leur nid. Un matin, deux cigogneaux sont retrouvés morts au pied du nid : visiblement les nouveaux locataires n’ont pas adopté les orphelins et les éjectent de chez eux.
Face à ce constat, Gérard Adolph, maire d’Altorf, réagit au quart de tour et contacte Jean-Pierre Hiss de Griesheim-près-Molsheim, un bénévole actif de la LPO. Sur leur demande conjointe, une équipe d’Electricité de Strasbourg est envoyée sur place et à l’aide d’une nacelle, les agents récupèrent les deux cigogneaux survivants. Hélas ceux-ci s’avèrent si faibles et décharnés qu’ils n’arrivent même plus à tenir leur cou droit.
Le maire ne baisse pas les bras et contacte de suite le centre de sauvegarde de la LPO, situé à Rosenwiller, à une quinzaine de kilomètres du village. Suzel Hurstel, responsable du centre, aidée d’une équipe de bénévole, prend le sauvetage à bras le corps. Après 48h, les petits arrivaient à se tenir sur leurs pattes et 12h plus tard ils ont pu être placés en volière.
Ils seront désormais nourris jusqu’à leur émancipation, qui devrait avoir lieu courant août. Commencera alors pour eux le long voyage de la migration, qui les conduira vers leurs quartiers d’hiver, en Afrique occidentale. »

A consommer avec modération

30 Juin

Dimanche, entre 3h et 9h du matin, deux exposants français, très imbibés, qui dormaient dans leur camionnette stationnée place du Général De Gaulle à Sainte-Marie-aux-Mines, n’ont pas entendu la porte latérale de leur véhicule s’ouvrir.

Portefeuilles et quelques 1 600 € ont été volés.

Passion trottinette

29 Juin

Au-delà de tout rapprochement avec mon nom de famille, c’est probablement le meilleur article que j’aie jamais écrit… Ahem.

« L’important n’est pas de gagner, mais de participer ». A chaud, au terme d’une heure de trottinette autour du stade du L., Pierre C. a repris à son compte la célèbre phrase.

« Battu ou pas battu, ce record du monde est un hommage aux Polonais », annonce Pascal C.

Cette année encore, l’athlète colmarien a voulu battre son record du monde de l’heure à trottinette. L’an dernier, il avait parcouru 18 990 mètres. Hier, sous l’oeil de l’huissier de justice A.St., il n’a atteint que 17 934 mètres. Cette différence de 1 056 mètres, il l’explique par le vent qui s’est levé, au bout du stade du L.

Drapeau polonais étendu sur la pelouse, maillot de l’équipe de football polonaise sur le dos, Pierre C. voulait dédier cette performance sportive au président Lech Kaczynski et aux Polonais qui ont péri dans le crash de l’avion présidentiel le 10 avril à Smolensk en Russie. Malgré la défaite, Pierre C. reste imperturbable et confie que tout au long de ses 50 tours de stade, c’est l’hommage aux victimes du crash qui l’a aidé à continuer.